Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Photo-reportage 

Pow-Wow à Manawan

MIRO PE ICAKW!  (Bienvenue)

Les Atikamekw, de la grande famille des Algonquins, représentent une des onze nations autochtones du Québec. On retrouve trois communautés, ou réserves, d’Atikamekw, deux en Mauricie et celle de Manawan dans Lanaudière, près de Joliette. C’est là que nous nous sommes dirigés pour rencontrer ses 2 400 habitants qui participent aux deux jours de festivités du pow-wow annuel.

Vivre un Pow-Wow, c’est participer à une fête ouverte à tous qui met à l’honneur la musique, la danse, les régalia (habits traditionnels), les plats typiques et l’artisanat des Autochtones. Une activité peu commune, agréable, familiale, colorée et empreinte d’émotion, offerte par une communauté très accueillante et fière.

Des gens de l’extérieur, Autochtones et non Autochtones, sont les bienvenus et peuvent y installer leur tente pour le weekend pourvu qu’ils oublient alcools et drogues qui sont interdits sur le site. Une auberge accueille aussi les visiteurs à l’entrée du village. Amenez-y votre sourire et préparez-vous à vous laisser entraîner dans la danse!

Pendant tout l’été, ce sont plus d’une vingtaine de Pow-Wow qui s’organisent partout au Québec. Il est peut-être un peu tard pour y participer cette année, mais pourquoi ne pas inscrire cette fête du partage dans votre agenda de l’été prochain.

Cela vous donnera peut-être envie, tout comme nous, de découvrir un peu plus ce patrimoine et cette culture autochtone.

Donc, pourquoi pas un séjour Nature et Culture de 2 nuits, 3 jours en pleine nature, sur l’île de Matakan. Nuit en tipi, canot, pêche, atelier sur les plantes médicinales et sur la langue Atikamekw. Offert par Tourisme Manawan.


On prépare la peau des tambours au son desquels on dansera

La Grande Entrée, défilé d'ouverture

Spectaculaire régalia. 
Le tiers des participants portent des habits d’apparat que l’on désigne sous le terme de régalia. Celui-ci est le symbole de l’identité et des traditions spirituelles de la nation autochtone

La danse des femmes

La danse des enfants

Quelques participants

Textes et photos: Isabelle Tétreault

Septembre 2017

 

Retour