Bannière

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Tunisie

Malte 

Arriver dans le magnifique port naturel de La Valette, la capitale de l’île de Malte, c’est un peu comme entrer dans une photographie couleur sépia.

On comprend immédiatement que cette ville à l’architecture unique soit classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Partout dans cette ville aux remparts omniprésents, on ressent encore la présence des Chevaliers de Malte qui ont fondé cette cité au XVIe siècle. Ses édifices, palais, églises, fontaines, tout de pierres couleur miel, contribuent à créer une impression d’unité et d’harmonie qui séduit immédiatement.

Bien entendu, on parcourt La Valette à pied pour mieux s’imprégner de l’atmosphère et suivre les traces des Chevaliers, encore bien visibles.

Où l’ancien côtoie le moderne

Tout naturellement, on débute la visite par la porte d’entrée officielle de la ville qui prolonge les jardins Belvédère, à l’origine les jardins privés des Chevaliers. Avec leur magnifique fontaine, ces jardins sont bien intégrés aux anciennes fortifications, tout comme à l’entrée officielle, monumentale et toute moderne, sur Republic Street, conçue par le célèbre architecte italien Renzo Piano.

Il y a aussi signé tout à côté un édifice tout aussi moderne, bordée par deux escaliers monumentaux, qui abrite le nouveau parlement. L’ensemble spectaculaire est fait de la même pierre blonde, la globigérine, que celle utilisée depuis des siècles pour construire églises et palais et provenant de carrières sur l'île. Cette pierre dure a la particularité de foncer avec le soleil et la pluie et confère une belle unité à la construction tout en s’harmonisant parfaitement avec les bâtiments plus anciens.

Quelques arrêts

Le Palais des Grands maîtres construit à la fin des années 1500 qui était, comme son nom l’indique, la résidence officielle des grands maîtres et qui abrite maintenant la chambre des députés et le bureau du président de la République de Malte. Ses salles baroques et sa cour intérieure sont dignes d’intérêt.

L’infirmerie Sacrée qui était l’un des plus importants hôpitaux d’Europe au 16e siècle. Ses salles aux immenses voûtes qui semblent sans fin recevaient quelques centaines de patients, exclusivement des hommes – les femmes n’y étaient pas admises. On peut presque imaginer la scène. L’Infirmerie accueille aujourd’hui des événements culturels particulièrement nombreux en cette année 2018 alors que Malte est la capitale européenne de la culture.

On ne peut visiter toutes les églises – il y en a 359 sur l’archipel – mais quelques arrêts sont de circonstance. D’ailleurs, elles sont tellement nombreuses que quelques-unes accueillent des fidèles musulmans sans se transformer pour autant en mosquée.

Mdina, la ville noble

Son histoire remonte à plus de 4 000 ans, on la surnomme la « ville du silence » ou encore la Citta Notabile : la ville noble, car elle abritait les nobles familles de Malte. Leurs impressionnants palais longent des rues étroites et ruelles fleuries où architecture médiévale et baroque de pierre blonde se côtoient harmonieusement.

Des arrêts sur quelques sites archéologiques : la Villa Romaine découverte accidentellement en 1881, la grotte de Saint-Paul et les catacombes ont complété notre visite.

À voir et à revoir assurément! 

Christiane Théberge


 

Fontaine au jardins Belvédère

Escalier monumental du parlement

Une rue de Mdina

L'Infirmerie Sacrée

 

 

 

 

Plus d'articles...

Retour